LA VOIX DANS TA TÊTE · Le mag du podcast

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« Paumé·e », le podcast des gens qui ne savent plus quoi penser, est de retour !

Le podcast Paumé·e explore le féminisme à travers des entretiens avec des expert·es, politiques, artistes, militant·es… Après une pause bien méritée, Paumé·e est de retour avec trois nouveaux épisodes : des entretiens avec Sarah Schlitz, Elisa VDK et Florence Hainaut.

Le studio de podcast liégeois lvdt.studio nous revient avec des nouveaux épisodes de Paumé·e, un podcast féministe qui tente de tirer le portrait d’un activisme aux mille visages. Soutenu par l’appel à projet “Tant qu’il le faudra” de la politique fédérale de l’égalité des genres, le podcast développe également une dimension d’éducation et de sensibilisation en mettant en avant les associations et les collectifs qui travaillent chaque jour sur le terrain.

Innovant parce que simple…

Des podcasts traitant du féminisme, il en existe beaucoup. Mais Paumé.e se démarque par la simplicité avec laquelle les sujets sont abordés, comme le souligne Caroline Prévinaire, fondatrice du studio et hôte du podcast :

« Déconstruire, comprendre, se comprendre, combattre, construire, ça commence par des questions bêtes dont on écoute vraiment les réponses. »

Pour cette nouvelle salve d’épisodes, elle est rejointe par la journaliste Maïté Warland qui apporte un regard presque didactique à ces luttes viscérales.

Les intervenant·e·s

Deux épisodes étaient déjà disponible sur les plateformes avec Nathalie Grandjean (docteure en philosophie et administratrice du réseau Sofia) et Martin Page (auteur du livre Au-delà de la pénétration).

Dans ces nouveaux épisodes, vous pourrez découvrir les féminismes de Sarah Schlitz (ancienne secrétaire d’État), Elisa VDK (réalisatrice du documentaire Les Nouvelles Guérillères), Florence Hainaut (co-réalisatrice du documentaire #Salepute)… On y parlera également de jeux vidéos, de transidentité et de décolonialité.

D’où vient l’idée de ce podcast ?

Caroline Prévinaire : Je dis souvent que je ne suis pas devenue féministe, je suis née féministe. C’était une question de survie. Et quand j’avais 20 ans, toutes ces questions me paraissait finalement très simples, comme le féminisme lui-même. Mais voilà, j’ai travaillé, j’ai acheté une maison, j’ai fait un enfant, et 20 ans plus tard, je me réveille sans plus rien reconnaitre ! Une féministe qui ne sait plus vraiment ce que c’est le féminisme… Ou plutôt, les féminismes.

Non seulement je me suis dit que je ne devais pas être la seule, mais en plus, j’ai remarqué qu’il manquait réellement de portes d’entrée vers le sujet, qui ne demande pas d’avoir fait bac +5 en féminisme. Alors j’ai sorti mon micro…

Et puis sur mon chemin j’ai rencontré Maité et j’ai beaucoup aimé l’analyse, la mise en contexte, qu’elle pouvait apporter à ce que moi je pouvais ressentir. Je me suis dit qu’à nous deux, on pouvait sans doute offrir une exploration vraiment pertinentes des sujets qu’on allait aborder. Et je pense que c’est ce qu’on est arrivée à faire ! En tout cas, c’était passionnant.

Comment avez-vous abordé les sujets ?

Maïté Warland : Nous avons abordé les sujets comme si nous les découvrions. L’idée est vraiment qu’ils soient accessibles à toutes et tous. Ce sont des matières complexes, qui remuent la société ces dernières années. Nous avons donc décidé de faire un podcast accessible au plus grand nombre. Que l’on soit militant.e, curieux.se ou que l’on se sente mal à l’aise avec ces questions, « Paumé.e » a pour objectif qu’à la fin de l’écoute, vous ayez quelques clés en main, pour comprendre.

L’idée de passer par des expertes et experts de vécu nous paraissait nécessaire. Ce sont elles et eux qui doivent raconter, expliquer, donner leurs expériences de personnes racisées, trans, féministes, etc. Nous ne sommes là que pour accompagner les personnes qui vont écouter « Paumé.e » dans leur recherche d’analyse, de compréhension.

Paumé·e un podcast lvdt.studio. Des nouveaux épisodes sont disponibles sur les plateformes d’écoute tous les vendredis du 8 au 25 septembre.
↓ ARTICLES ↓
Parlons podcasts

“Palabre” : ces mots qui façonnent et fascinent

À travers le portrait d’une interprète turque, Palabre décortique le sens des mots. Délicieuse expérience sensorielle par le son et déconcertante expérience de l’esprit par le sens, ce podcast aux multiples formes trouble autant qu’est troublant le langage qu’il analyse.

Lire la suite »

Ce site utilise des cookies pour fonctionner correctement.
Voir la politique de confidentialité .

Abonne-toi à la newsletter pour
recevoir les recos du mois :