LA VOIX DANS TA TÊTE · Le mag du podcast

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

OUSSAMA LE MAGNIFIQUE

Dans un monde où l’innovation règne en maître, Oussama Ammar et ses co-fondateurs, Alice Zagury et Nicolas Colin, ont révolutionné l’entrepreneuriat français avec leur incubateur iconique, The Family. Mais lorsque les masques tombent, les alliés d’hier se transforment en ennemis jurés . Que cache le mystérieux Oussama Ammar ? Que s’est-il vraiment passé dans les coulisses de The Family ? Dans cette histoire de trahison, d’argent et de quête de pouvoir, une seule vérité demeure : chaque famille a ses secrets.
On dit toujours des séries télé qu’il faut « rentrer dedans », leur « laisser une chance » en s’entêtant au-delà du pilote. Le conseil vaut aussi pour les podcasts narratifs. « Oussama le Magnifique » raconte l’ascension fulgurante d’Oussama Ammar, un de ces légendaires self made man parti de rien pour devenir millionnaire grâce au tremplin rutilant de la « french tech ». Durant les premières minutes du documentaire, ce beau parleur prend beaucoup de place, au point d’écraser la voix de la journaliste économique Léa Lejeune, qui co-signe l’écriture avec Mathieu Palain. Harassante impression que son bagou me compresse les oreilles, comme si le récit ne prenait aucune distance avec l’homme dont il brosse le portrait. Spoiler : c’était fait exprès. Car il n’existait pas de meilleur processus pour caractériser cet escroc hypnotisant. Au fil des épisodes, les journalistes font heureusement intervenir beaucoup d’autres sources. De proches collaborateurs·trices d’Ammar, comme Alice Zagury et Nicolas Colin. Mais aussi des observateurs·rices externes, qui tissent progressivement une déconstruction jubilatoire de la mascarade. On apprend que l’entrepreneur est surnommé « le Balkany de la tech » et aurait détourné plus de trois millions d’euros. Qu’il immatricule de nombreuses sociétés aux Îles Caïmans ou en Urugay. Qu’il a été condamné à quatre mois de prison avec sursis par le tribunal de Nanterre en 2018. Toute la force du podcast réside dans la patience de sa narration. Les dénonciations d’escroquerie, on connait : on en voit passer toutes les semaines dans la presse. Ici, Léa Lejeune se concentre sur les fondations humaines de l’arnaque. Bâtir la confiance avant de la briser requiert un long processus. Laisser autant palabrer Ammar permet de cadrer le personnage, pour ensuite mieux gratter son vernis apocryphe. Derrière le clinquant, la fraude.
Partager
[um_bookmarks_button post_id=""]

L'avis de la communauté :

[yasr_visitor_votes readonly="yes"]

Ton avis :

[yasr_visitor_votes]

OUSSAMA LE MAGNIFIQUE

DESCRIPTION

Dans un monde où l’innovation règne en maître, Oussama Ammar et ses co-fondateurs, Alice Zagury et Nicolas Colin, ont révolutionné l’entrepreneuriat français avec leur incubateur iconique, The Family. Mais lorsque les masques tombent, les alliés d’hier se transforment en ennemis jurés . Que cache le mystérieux Oussama Ammar ? Que s’est-il vraiment passé dans les coulisses de The Family ? Dans cette histoire de trahison, d’argent et de quête de pouvoir, une seule vérité demeure : chaque famille a ses secrets.

NOTRE AVIS

[yasr_overall_rating]
On dit toujours des séries télé qu’il faut « rentrer dedans », leur « laisser une chance » en s’entêtant au-delà du pilote. Le conseil vaut aussi pour les podcasts narratifs. « Oussama le Magnifique » raconte l’ascension fulgurante d’Oussama Ammar, un de ces légendaires self made man parti de rien pour devenir millionnaire grâce au tremplin rutilant de la « french tech ». Durant les premières minutes du documentaire, ce beau parleur prend beaucoup de place, au point d’écraser la voix de la journaliste économique Léa Lejeune, qui co-signe l’écriture avec Mathieu Palain. Harassante impression que son bagou me compresse les oreilles, comme si le récit ne prenait aucune distance avec l’homme dont il brosse le portrait. Spoiler : c’était fait exprès. Car il n’existait pas de meilleur processus pour caractériser cet escroc hypnotisant. Au fil des épisodes, les journalistes font heureusement intervenir beaucoup d’autres sources. De proches collaborateurs·trices d’Ammar, comme Alice Zagury et Nicolas Colin. Mais aussi des observateurs·rices externes, qui tissent progressivement une déconstruction jubilatoire de la mascarade. On apprend que l’entrepreneur est surnommé « le Balkany de la tech » et aurait détourné plus de trois millions d’euros. Qu’il immatricule de nombreuses sociétés aux Îles Caïmans ou en Urugay. Qu’il a été condamné à quatre mois de prison avec sursis par le tribunal de Nanterre en 2018. Toute la force du podcast réside dans la patience de sa narration. Les dénonciations d’escroquerie, on connait : on en voit passer toutes les semaines dans la presse. Ici, Léa Lejeune se concentre sur les fondations humaines de l’arnaque. Bâtir la confiance avant de la briser requiert un long processus. Laisser autant palabrer Ammar permet de cadrer le personnage, pour ensuite mieux gratter son vernis apocryphe. Derrière le clinquant, la fraude.

Partage ta découverte :

DANS LE MÊME GENRE...

bières-faits-divers-vignette
DISCUTER

BIÈRES & FAITS DIVERS

Boire des bières en racontant des histoires folles, étranges et drôles: la parfaite combinaison pour un bon moment.

Distorsion podcast de Emile Gauthier et Seb Levesque
DISCUTER

DISTORSION

Au menu pour les distordus: true crime, disparitions, dark web, catfish, creepy pastas, conspirations.

22.04_Bad women
APPRENDRE

BAD WOMEN: THE RIPPER RETOLD

On connait par coeur l’histoire de Jack l’Eventreur. Mais connait-on celles de ses victimes, réellement ?

Ce site utilise des cookies pour fonctionner correctement.
Voir la politique de confidentialité .

Abonne-toi à la newsletter pour
recevoir les recos du mois :