Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Cerno, l’anti-enquête sur l’affaire Paulin et Mathurin

Tout commence quand Julien Cernobori apprend une nouvelle peu ordinaire… Dans les années 80, un serial killer habitait dans l’immeuble qu’il occupe actuellement. L’un des tristement célèbres “tueurs de vieilles dames”, Jean-Thierry Mathurin, y vivait trente ans auparavant. Il décide donc d’investiguer sur cette affaire avec pour objectif principal, d’honorer la mémoire des victimes.

Retour sur l'affaire Paulin et Mathurin

Thierry Paulin et Jean-Thierry Mathurin se rencontrent au Paradis latin, un cabaret parisien où ils travaillent tous les deux comme serveurs. Jean-Thierry Mathurin a alors 18 ans. Il est toxicomane (comme Paulin) et se prostitue. Paulin et Mathurin deviennent amants et s’installent ensemble. C’est là que la psychose commence dans Montmartre… Leur mode opératoire: repérer des vieilles dames pendant qu’elles font leurs courses, les suivre jusqu’à chez elles, les torturer pour savoir où se cachent leurs économies, les dérober et finalement les tuer. Si les noms “Paulin” et “Mathurin” font encore frémir certaines oreilles, qu’en est-il de leurs victimes? C’est là que Julien Cernobori entre en jeu.

L'anti-enquête

Avec son micro à la main, Julien Cernobori cherche à savoir comment ces hommes en sont arrivés là mais surtout, à mettre en lumière les souvenirs laissés par leurs victimes. Il retrace leurs vies et part à la rencontre de celles et ceux qui en ont été témoin (ou non). Parce que cette “anti-enquête” comme son nom l’indique, c’est finalement un prétexte à la rencontre. Avec une empathie omniprésente, Julien interpelle la mémoire de ses interviewé·e·s. Il prend le temps de les écouter, peu importe ce que chacun·e a à raconter.

Pourquoi faut-il absolument l'écouter?

Grâce à son style inimitable, Julien Cernobori (qui a aussi fait le podcast “Superhéros”) nous emmène avec lui. Il a cette faculté d’enclencher “l’air de rien” la discussion avec les personnes qu’il rencontre (parfois au hasard) pour ensuite les mettre directement en valeur. Par sa chaleur humaine, il transmet à celles et ceux qui l’écoutent, son amour pour les autres et ça, ce n’est pas banal!

En plus d’être bien réalisé, le travail sonore de ce podcast est épatant tant au niveau du son qu’au niveau du montage. Un vrai régal pour les oreilles.

Son processus narratif est excellent: on a l’impression de suivre l’auteur partout, dans ses moindres faits et gestes, telle une petite souris. Et le cliffhanger digne de séries US à la fin de chaque épisode nous donne systématiquement envie d’en écouter un autre…

Ce fait divers des années 80 est le moyen pour Julien Cernobori de raconter (avec passion) la vie de gens ordinaires comme toi et moi. C’est exactement ce qui fait vibrer Julien, son affection pour les autres qu’il nous transmet avec une facilité déconcertante. Il nous donne envie d’en écouter toujours plus. Ce n’est donc pas un hasard qu’il ait réussi à se créer toute une communauté sur Patreon qui l’aide aussi dans son enquête…

Cet article t’a plu? Tu veux rejoindre la communauté et recevoir les quatre podcasts du mois? Inscris-toi à notre Newsletter!

↓ Des articles ↓
↑ Des articles ↑

LA VOIX DANS TES MAILS

Cette article t'a plu? Inscris-toi à notre missive mensuelle pour recevoir les nouveaux articles et les podcasts du mois!