LA VOIX DANS TA TÊTE · Le mag du podcast

Critique : À boire (ou j’tue l’chien)

ÉCOUTER L'ARTICLE :

Alcool : source de problèmes, mais aussi de lien social, d’ambiance et de souvenirs plus ou moins regrettables. C’est un mot simple qui désigne pourtant une diversité incroyable de goûts et d’ingrédients à travers le monde. Si l’alcool n’est qu’une boisson parmi tant d’autres pour certains, d’autres sont assez passionnés pour lui dédier un podcast. C’est le cas de Pedro et de son podcast au titre coloré À boire (ou j’tue l’chien).

C'est quoi ce titre?

Connaissais-tu cette expression ? Moi pas. En voyant passer ce podcast, je me suis vraiment demandée sur quoi j’étais tombée. Est-ce peut-être le ton menaçant de ce titre qui m’a donné envie de cliquer ? Peut-être. D’après Wikipedia, il s’agit d’une « expression plaisante pour montrer que l’on désire être servi rapidement », même si je ne sais pas en quoi l’expression est particulièrement « plaisante ».

Quoi qu’il en soit, c’est un titre qui accroche et qui est plutôt clair. On va parler « liquides qui font rigoler » comme annonce Pedro dans la description de son émission. Il nous promet un programme à base de fun facts, d’histoires et de recettes. Mais est-ce que le contenu de ce podcast tient ses promesses ?

Un podcast utilitaire

S’il y a une chose que je retiens de À boire (ou j’tue l’chien), ce sont les recettes. Contrairement à des recettes culinaires qui seraient peut-être trop compliquées à comprendre sans consignes sous les yeux, celles de cocktails sont assez simples. Si bien qu’en écoutant les épisodes, je me voyais déjà en train de préparer de nouvelles mixtures.

 

Ces recettes, présentes dans chaque épisode, reprennent des classiques mais donnent aussi des idées plutôt originales. Je recommande particulièrement l’épisode sur les lendemains de cuite, intitulé Et surtout…la santé! qui m’a donné beaucoup d’idées que j’ai bien envie de tenter après mes prochaines soirées. Comme le Perrier Provence, à base de romarin frais, de perrier, d’échalotte et d’une fine tranche de piment rouge. Apparemment, le romarin et le piment aideraient à apaiser l’estomac et à couvrir les vapeurs éthyliques!

Une exploration et une introduction

S’il est agréable d’écouter des podcasts spécialisés, comme ceux sur la bière, le vin ou le thé, il est aussi intéressant d’en avoir un plus général sous le coude. Les épisodes nous font découvrir les petites et grandes histoires derrière tous les alcools, du gin à la bière en passant par les boissons de Noël. Les anecdotes sont bien racontées, concises et sont toujours super intéressantes.

 

Le public visé par Pedro n’est clairement pas celui des professionels·lles qui s’y connaissent déjà. Ses courts épisodes sont plutôt destinés à être des introductions aux coulisses des alcools que l’on voit et consomme de temps à autre. Une façon d’apprendre à connaître l’histoire et les anecdotes de nos fidèles compagnons de soirées.

À boire (ou j’tue l’chien) est un podcast qui s’écoute comme on boit une bonne bière en été : frais et avec modération. Pour conclure cet article, je ne peux que te recommander mon épisode préféré, qui est aussi le premier : Live and let drink qui analyse la consommation de boissons dans James Bond.

↓ ARTICLES ↓
Enfant muni d'un casque audio.
Des tops

Les meilleurs podcasts pour enfants

Tu es parent, tante, oncle, grand frère, grande sœur, papy, mamie… bref, tu t’occupes parfois d’un enfant ? On a une giga astuce pour les occuper : le podcast. Voici nos préférés du moment.

Lire la suite »

Ce site utilise des cookies pour fonctionner correctement.
Voir la politique de confidentialité .

Abonne-toi à la newsletter pour
recevoir les recos du mois :