LA VOIX DANS TA TÊTE · Le mag du podcast

On a testé le premier podcast payant de Louie Media : « En Écriture »

ÉCOUTER L'ARTICLE :

En juin dernier, Louie Media devenait l’un des premiers studio de podcasts à collaborer avec Apple pour lancer une série payante : « En Écriture ». Aujourd’hui, ce podcast compte 12 épisodes que La Voix Dans Ta Tête s’est empressée d’écouter pour t’en faire le débrief.

De prime abord, l’idée de payer pour écouter un podcast me rebutait. Je trouvais ça étrange, moi qui écoute gratuitement des podcasts depuis de nombreuses années. Puis, quand j’y ai réfléchi, ça m’a soudainement paru logique. Les créateurs et créatrices de podcasts fournissent un travail monumental pour délivrer leurs créations sonores au public. Si l’on paie bien un abonnement Netflix ou un livre en librairie, pourquoi ne payerons-nous pas aussi un podcast?

C’est donc pleine de bonne volonté que je me suis rendue sur le site web de Louie Media pour écouter « En Écriture », premier podcast payant du studio français. Pour l’écouter, Louie Media me propose deux formules : m’abonner à l’offre payante de Louie à 3,99€ par mois sur Apple Podcasts ou rejoindre le Club Louie à partir de 5€ par mois, adhésion qui permet d’accéder au podcast, mais aussi à « de nombreux autres avantages » tels que « des contenus inédits, avant-premières, événements exclusifs, masterclasses sur la production de podcasts… ».

Accès compliqué

Je choisis la première option et clique donc sur « S’abonner via Apple Podcasts ». Premier obstacle. Mon ordinateur ouvre bel et bien l’application Apple Podcasts, mais rien ne se passe. J’ai beau taper « En Écriture » ou « Louie Media » dans la barre de recherche, je ne trouve pas le dit podcast. Je teste avec d’autres navigateurs, mais rien ne change. Après plusieurs minutes à m’énerver devant mon MacBook (la patience n’est pas l’une de mes plus grandes qualités), je décide de tester la même procédure via mon iPhone. Alleluia, ça fonctionne. Avant de me débiter des 3,99€ mensuels, Apple Podcasts me propose une période d’essai de 7 jours gratuits. Parfait, cela me permet de tester tranquillement l’offre avant de décider si oui ou non je veux y adhérer. Quelques clics plus tard, j’écoute (enfin) le premier épisode de « En Écriture »

Un podcast pour les amoureux des lettres

Dès les premières secondes, je reconnais tout de suite la voix d’Agathe Le Taillandier, l’hôte du podcast que j’ai d’abord découverte dans Le Book Club. Ici, En Écriture est une série de discussions entre Agathe et des auteurs·trices à propos de leurs méthodes d’écritures. Le podcast s’adresse donc particulièrement aux écrivains·aines (apprentis ou pros) à l’affut de conseils et astuces pour perfectionner leur plume.

Grande passionnée de séries, je suis directement happée par le premier épisode. Il s’agit d’une rencontre avec Fanny Herrero, la scénariste de Dix Pour Cent. La promesse de ce premier épisode est alléchante : « découvrir les coulisses de la création d’une série ». L’épisode dure 53 minutes. C’est long, mais Agathe en annonce assez rapidement le sommaire, ce qui permet à l’auditeurice de connaitre en quelques secondes la structure de l’épisode. Malin.

Scénariste depuis 15 ans, Fanny Herrero se livre sur sa carrière, sa méthode de travail et sur le déroulé d’une journée type d’écriture avec son équipe de scénaristes. L’épisode regorge d’astuces, de conseils, de manuels à lire… On y apprend par exemple comment fabriquer une situation comique ou comment présenter un personnage à l’écran pour la première fois. J’ai envie de tout noter et, heureusement, Agathe me facilite le travail en résumant régulièrement les points abordés dans sa discussion avec Fanny Herrero. Malin, again. Après 53 minutes, j’enchaine avec l’épisode bonus. On y rencontre Claude Lepape, scénariste d’Hippocrate et Petit Paysan. Plus court, 24 minutes, l’épisode contient lui aussi des astuces d’écriture pour un scénario de série ou de cinéma.

Écrire pour raconter, chanter, informer...

Puisque l’écriture recouvre un vaste domaine, Agathe interviewe aussi bien une scénariste qu’une romancière, un traducteur qu’un journaliste, une éditrice qu’une autrice/illustratrice.

Avec la romancière Maylis de Kerangal, on apprend comment écrire les sensations ou construire une phrase et on écoute avec la plus grande attention sa réponse à la question: est-ce qu’écrire s’apprend? Dans le quatrième épisode, l’éditrice Sylvie Gracia explique comment elle choisit un manuscrit parmi les 40(!) qu’elle reçoit par jour. Les apprentis-écrivains y apprendront qu’un bon manuscrit n’est pas forcément un livre fini, mais une ébauche inachevée de qualité.

Si tu aimes la musique ou que tu es toi-même auteur·trice-compositeur·trice, je t’invite à écouter l’épisode 5. L’artiste Woodkid s’y livre sur les conditions nécessaire à son écriture, son rapport au mot, ses inspirations, la difficulté de composer dans une langue qui n’est pas la sienne (il lit beaucoup de poésie anglo-saxonne) et le moment où il a écrit sa première chanson.

Dans chaque épisode, Agathe pose des questions récurrentes à chaque auteur·trice : « quel conseil avez-vous un jour reçu et qui vous accompagne encore aujourd’hui? », « quel conseil clé donneriez-vous à un apprenti écrivain? », « qu’est-ce que vous aimez le plus quand vous écrivez? », etc.

Une offre très limitée

J’ai beaucoup apprécié la structure des épisodes d’En Écriture, leur longueur est idéale (ni trop longue, ni trop courte), les questions d’Agathe ne manquent pas de pertinence, les réponses de ses intervenant·es sont captivantes et le choix d’invité·es différent·es offre un super panel pour quiconque s’intéresse de près ou de loin à l’écriture.

Est-ce que 3.99€ par mois pour écouter huit épisodes aisément écoutable en une semaine vaut la peine? Pas vraiment. MAIS, cette offre payante de Louie Media est sensée s’agrandir. En Écriture fait en effet partie d’une catégorie à part dénommée « Apprendre avec Louie » (c’est d’ailleurs le nom de l’abonnement à 3,99€) qui devrait normalement accueillir d’autres podcasts et donc justifier davantage l’abonnement mensuel. Par contre, ni le studio, ni Apple Podcasts n’ont encore annoncé quels seraient ces podcasts et leurs dates de sorties. Dommage, car après avoir écouté les 12 épisodes en six jours, j’ai annulé mon abonnement, faute d’avoir du contenu supplémentaire à me mettre sous les oreilles.

↓ ARTICLES ↓
Enfant muni d'un casque audio.
Des tops

Les meilleurs podcasts pour enfants

Tu es parent, tante, oncle, grand frère, grande sœur, papy, mamie… bref, tu t’occupes parfois d’un enfant ? On a une giga astuce pour les occuper : le podcast. Voici nos préférés du moment.

Lire la suite »

Ce site utilise des cookies pour fonctionner correctement.
Voir la politique de confidentialité .

Abonne-toi à la newsletter pour
recevoir les recos du mois :