LA VOIX DANS TA TÊTE · Le mag du podcast

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

SISTERS OF SOUND

Produit par le Grand Mix et l’association Mermaids, « Sisters Of Sound » est un podcast qui explore la place des femmes dans l’industrie musicale à travers des témoignages inspirants sous la forme d’une enquête réalisée par l’artiste Mythie. Au fil des épisodes, nous plongeons dans les pressions liées à l’âge, le sexisme persistant, le manque de légitimité, raconté par les musiciennes à travers un ton intimiste et personnel.
Autrice, compositrice et interprète française, Mythie échange régulièrement sur son expérience de musicienne avec d’autres consœurs. À Lille, elles ont formé un collectif informel où elles se donnent des conseils et se soutiennent. Mythie pense parfois à partager publiquement leurs expériences ponctuées de sexisme, d’âgisme et de discriminations. Un post Facebook finit de la convaincre. On y parle d’un tremplin dédié aux musiciennes. A priori une bonne chose. Mais un “détail” assombrit l’annonce : la limite d’âge est de 25 ans. “Je me suis beaucoup questionnée sur cette limite d’âge. N’est-ce pas sexiste ? Elle me semble en plus absurde, car on met des années à développer un projet, et une fois qu’on est prêtes, on nous dit qu’on est trop vieille, qu’on ne les intéresse plus”. En colère et pleine de questionnements, elle décide de donner la parole à celles qu’on entend peu, voire pas du tout : les musiciennes de plus de 35 ans, les musiciennes mamans, les musiciennes queer… Leurs témoignages composent les sept épisodes de « Sisters of Sound », un podcast d’enquête sur la place des femmes dans l’industrie musicale. On y constate que sept ans après le début du Mouvement #MeToo, le secteur musical reste encore empêtré dans un sexisme latent. Remarques déplacées, manque de reconnaissance, agressions sexuelles… le quotidien des musiciennes est jonché de relents masculinistes et sexistes. Pour en sortir, il faudra probablement encore et toujours en parler, les dénoncer, ne pas se taire. C’est la direction qu’a prise Mythie en réalisant « Sisters of Sound », qu’elle compte bien continuer après cette première saison. On s’en réjouit.
Partager
[um_bookmarks_button post_id=""]

L'avis de la communauté :

[yasr_visitor_votes readonly="yes"]

Ton avis :

[yasr_visitor_votes]

SISTERS OF SOUND

DESCRIPTION

Produit par le Grand Mix et l’association Mermaids, « Sisters Of Sound » est un podcast qui explore la place des femmes dans l’industrie musicale à travers des témoignages inspirants sous la forme d’une enquête réalisée par l’artiste Mythie. Au fil des épisodes, nous plongeons dans les pressions liées à l’âge, le sexisme persistant, le manque de légitimité, raconté par les musiciennes à travers un ton intimiste et personnel.

NOTRE AVIS

[yasr_overall_rating]
Autrice, compositrice et interprète française, Mythie échange régulièrement sur son expérience de musicienne avec d’autres consœurs. À Lille, elles ont formé un collectif informel où elles se donnent des conseils et se soutiennent. Mythie pense parfois à partager publiquement leurs expériences ponctuées de sexisme, d’âgisme et de discriminations. Un post Facebook finit de la convaincre. On y parle d’un tremplin dédié aux musiciennes. A priori une bonne chose. Mais un “détail” assombrit l’annonce : la limite d’âge est de 25 ans. “Je me suis beaucoup questionnée sur cette limite d’âge. N’est-ce pas sexiste ? Elle me semble en plus absurde, car on met des années à développer un projet, et une fois qu’on est prêtes, on nous dit qu’on est trop vieille, qu’on ne les intéresse plus”. En colère et pleine de questionnements, elle décide de donner la parole à celles qu’on entend peu, voire pas du tout : les musiciennes de plus de 35 ans, les musiciennes mamans, les musiciennes queer… Leurs témoignages composent les sept épisodes de « Sisters of Sound », un podcast d’enquête sur la place des femmes dans l’industrie musicale. On y constate que sept ans après le début du Mouvement #MeToo, le secteur musical reste encore empêtré dans un sexisme latent. Remarques déplacées, manque de reconnaissance, agressions sexuelles… le quotidien des musiciennes est jonché de relents masculinistes et sexistes. Pour en sortir, il faudra probablement encore et toujours en parler, les dénoncer, ne pas se taire. C’est la direction qu’a prise Mythie en réalisant « Sisters of Sound », qu’elle compte bien continuer après cette première saison. On s’en réjouit.

Partage ta découverte :

DANS LE MÊME GENRE...

Détenues
RENCONTRER

DÉTENUES

Un podcast qui donne la parole aux femmes détenues. Elles racontent leur quotidien derrière les murs, de leur admission à leur libération.

mansplaining_Vignette
S'ENGAGER

MANSPLAINING

Questionnements sur les formes de masculinité d’aujourd’hui au travers de références culturelles.

Ce site utilise des cookies pour fonctionner correctement.
Voir la politique de confidentialité .

Abonne-toi à la newsletter pour
recevoir les recos du mois :