LA VOIX DANS TA TÊTE · Ta bibliothèque de podcasts à écouter

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Trois astuces pour créer ton podcast de vacances

Cet été, je me devais de te faire part de ma prédiction quant à la prochaine grande tendance estivale : le podcast de vacances ! Dans cet article, je partage avec toi trois conseils pour devenir le ou la boss de la prise de son en itinérance.

Aah, l’été… À l’heure où j’écris ces lignes, le satané virus qui nous pourrit la vie depuis des mois n’est pas encore tout à fait parti et le soleil n’est pas encore tout à fait de la partie, mais ça sent quand même bon les vacances !

Je ne sais pas toi, mais moi, ça me donne des envies de roadtrips, de bikepacking, de hiking, et d’un tas d’autres anglicismes qui finiraient par me faire tout plaquer et partir bivouaquer à dos d’âne pour aller élever des chèvres dans le Larzac… Comment ça, je m’emballe ?

Bon, cet été, je me devais de partager avec toi ce qui sera, je te le garantis, la prochaine grande tendance estivale d’ici quelques années : le podcast de vacances !¹ Oublie les albums photos et autres vlogs, l’avenir est aux contenus audio, les vrai·es apprenti·es influenceur·euses documentent leurs vacances en podcast, c’est moi qui te le dis !²

Dans cet article, je partage avec toi trois conseils pour devenir le·la boss de la prise de son en itinérance.

Conseil #1 : Le meilleur enregistreur audio, c'est celui que tu as sur toi

Cette logique peut s’appliquer à un tas de trucs : ce qui compte, ce n’est jamais de détenir le matos le plus quali du monde, c’est de l’avoir avec toi quand tu en as besoin. À quoi bon posséder du tout bon matériel d’enregistrement si, en plein bivouac dans la brousse, tu n’as pas cet équipement à disposition quand tu te surprends à vouloir enregistrer des chants d’oiseaux particulièrement mélodieux ou l’histoire folle que ton meilleur pote raconte autour du feu ?

Pour enregistrer ton podcast de vacances, oublie le matériel de studio : on veut voyager léger. Ce qui compte, c’est de capturer l’instant. Perso, je me balade toujours avec un Zoom H1n dans le fond de mon sac. On ne sait jamais à côté de quelle pépite sonore on pourrait passer ! Mais ton iPhone ou n’importe quel smartphone peut complètement faire l’affaire.

Quelques petits conseils pour enregistrer avec ton téléphone :

  • Active le mode avion. Ne mets pas simplement ton téléphone en silencieux : recevoir un message ou un appel, même sans vibreur, peut causer des bruits parasites audibles dans ton enregistrement, à cause de potentielles interférences.
  • Trouve le bon micro. Ton smartphone contient certainement plusieurs micros : trouve celui qui est utilisé par ton application d’enregistrement audio (histoire d’éviter de le couvrir malencontreusement avec tes doigts), et fais quelques tests pour déterminer quelle orientation te permet d’obtenir le meilleur son.
  • Pense à emporter une batterie externe. Si tu utilises ton smartphone comme GPS, lecteur de musique, etc., tu ne pourras pas lui en vouloir d’être rapidement à bout de souffle.

Côté matériel, tu peux investir dans des micros adaptés à ton smartphone, par exemple un micro cravate comme le Rode smartLav+ ou encore des micros canons (directionnels) comme les Rode VideoMic Me et VideoMicro (pour lequel tu auras besoin d’un adaptateur TRRS pour smartphone), vendus accompagnés d’une bonnette anti-vent Rycote (accessoire indispensable pour enregistrer en extérieur !).

Plutôt que d’utiliser ton téléphone, si tu veux t’équiper davantage, n’hésite pas à aller faire un tour du côté de nos autres tutos pour découvrir nos conseils en la matière. Si tu es très pressé·e, les Zoom H4n Pro, H5 ou H6 sont d’excellents choix. Combine ça à un micro canon comme un de ceux de la gamme NTG chez Rode, et tu es paré·e !

Conseil #2 : Fais-toi plaisir avec les sons d’ambiance

Le problème du son, c’est qu’on n’a pas l’image. Logique, me diras-tu. Alors, pour rendre ton podcast de vacances captivant, tu vas devoir emmener tes auditeur·rices avec toi, les faire plonger dans ton histoire pour qu’iels visualisent ce qui se passe. Et pour ce faire, rien de tel que de bons sons d’ambiance.

Tout au long de ton voyage, veille donc à enregistrer ces petits bruits du quotidien auxquels on finit par ne plus prêter attention : une rivière qui coule, des chants d’oiseaux, des moteurs de voitures, le vent dans les arbres, la foule dans une gare, un feu qui crépite… Avec la magie du montage, tu pourras utiliser tous ces sons comme tapis sonores ou même en guise de virgule pour introduire un chapitre et recréer alors une ambiance sonore aussi belle et variée que ton périple !

Dans le cas où tu enregistres avec ton téléphone ou un enregistreur portable, pose-le sur une surface plane ou utilise un petit trépied afin d’éviter les bruits de manipulation.

Autre conseil également valable en toutes circonstances, mais qui se révèle encore plus important quand tu enregistres à l’extérieur : avant de te lancer, fais un essai en conditions réelles et réécoute ce que ça donne dans la foulée. Ça t’évitera bien des (mauvaises) surprises. Pour les séquences de voix, pense à enregistrer quelques secondes avant de commencer à parler. C’est toujours utile en post-prod, ça permet notamment d’appliquer si nécessaire un filtre de réduction de bruit. Et avant d’enregistrer une voix off, n’hésite pas à aller relire nos conseils pour parler dans un micro comme un·e pro.

Si tu cherches une appli facile à utiliser pour enregistrer et même monter et diffuser ton podcast depuis ton téléphone, jette un œil à Anchor.

Conseil #3 : Backup, backup, et encore backup

Quel est le point commun entre un enregistreur volé à l’aéroport et un téléphone oublié dans ta poche alors qu’on te pousse dans la piscine ? La perte de tes précieux sons enregistrés avec passion ! Je ne te souhaite bien sûr aucune de ces mésaventures, mais force est de constater que voyager est plus dangereux pour tes enregistrements que de rester en sécurité dans ton studio.

Une solution facile pour éviter ces désagréments : faire des sauvegardes régulières de tes enregistrements durant ton voyage. Synchronise tes fichiers en ligne via un service comme Dropbox, Google Drive, iCloud… ou garde une copie locale sur un mini SSD comme le Samsung T5 ou le SanDisk Extreme Portable SSD.

Ces quelques conseils en poche, tu pourras, avec ta prochaine œuvre sonore, faire entrer le podcast de vacances dans les plus hautes sphères de la création de contenus sur Internet… Sinon, ben j’espère que tu auras quand même passé un bel été !

1. L’auteur décline toute responsabilité en cas de non avènement de cette brillante prédiction.

2. L’auteur décline également toute responsabilité si d’aventure votre carrière d’influenceur·euse ne décollait pas après avoir suivi ce conseil pourtant judicieux.

↓ ARTICLES ↓

Ce site utilise des cookies pour fonctionner correctement.
Voir la politique de confidentialité .

Abonne-toi à la newsletter pour
recevoir les recos du mois :